Aufait Maroc

L’AMPME appelle les PME à adhérer à Moussanada-TI pour améliorer leur productivité

Dernière mise à jour le 15/06/2011 à 18:01

L’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME) a invité, mercredi à Fès, les opérateurs dans les secteurs du textile, habillement et cuir (PME, TH&C) à adhérer à Moussanada-technologies de l’information (TI) dans le but d’améliorer leur productivité.

Pour ce faire, l’ANPME subventionne à hauteur de 60 pc les coûts liés à l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO), à l’acquisition des licences ainsi qu’à leur intégration au sein de l’entreprise, a-t-on indiqué lors d’une rencontre au profit des PME-TH&C sous le thème « les systèmes d’information, levier d’amélioration de la productivité de votre entreprise ».

Le montant de la subvention peut atteindre 400.000 DH (TTC) par entreprise.

Malgré ces avantages, le bilan de Moussanada TI au profit des PME-TH&C dans la région de Fès-Boulemane « doit nous interpeller, car une seule entreprise y a adhéré jusqu’à présent », a affirmé Mme Latifa Echihabi directrice générale de l’AMPME.

Et pourtant Moussanda TI est un produit de qualité destiné à accélérer l’intégration des technologies de l’information dans les systèmes de production des PME pour en faire un véritable levier d’amélioration de leur productivité, a-t-elle noté.

Moussanada TI a en effet pour objectif de soutenir l’introduction des technologies de l’information au sein des entreprises, a-t-elle fait savoir, rappelant que Moussanada est un programme d’accompagnement des petites et moyennes entreprises (PME) dans leur démarche de modernisation et d’amélioration de leur compétitivité, à travers la mise en place de programmes d’appui fonctionnels accessibles à l’ensemble des secteurs.

Moussanada se décline en trois offres à savoir une offre transverse d’optimisation des fonctions support, une autre sectorielle et une offre sectorielle TI.

Pour être éligibles à Moussanada, les PME doivent être inscrites au registre de commerce et en situation régulière vis-à-vis de l’administration fiscale et de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, réaliser un chiffre d’affaires annuel hors taxe inférieur ou égal à 175 MDH et afficher une performance économique satisfaisante.

Peuvent également en bénéficier les consortia ou groupements, constitués d’entreprises éligibles.

A lire aussi...