Aufait Maroc

Nigeria : six morts dans l’attaque de deux villages près de Jos

Nigeria: six morts dans l’attaque de deux villages près de Jos
Dernière mise à jour le 14/03/2011 à 17:50

Six personnes ont été tuées au Nigeria lors de l’attaque de deux villages dans l’Etat central du Plateau, où ont régulièrement lieu des affrontements entre chrétiens et musulmans, a annoncé la police lundi.

Cinq membres d’une même famille ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi lors d’un raid contre le village de Kai, majoritairement peuplé de chrétiens, dans le district de Barkin Ladi, à environ 50 kilomètres de Jos, capitale de l’Etat du Plateau, par des hommes armés de fusils et de machettes.

« Les cinq morts sont membres de la même famille », a indiqué un porte-parole de la police de l’Etat, Apev Jacob.

Aucun vol ni destruction n’a été constaté.

Une attaque similaire est survenue au même moment à 20 kilomètres de distance, dans le village de Gohog (district de Vom), faisant un mort.

La région de Jos est depuis quelques années le théâtre de violences ethniques entre chrétiens et musulmans qui ont fait des centaines de morts.

A la veille de Noël, des attentats à la bombe à Jos ont fait près de 40 morts et déclenché une vague de violences.

L’Etat du Plateau est situé dans une région où la population mêle musulmans, majoritaires dans le nord du Nigeria, et chrétiens majoritaires au sud.

L’essentiel des violences et attribuée à des conflits liés au contrôle économique et politique de la région, entre l’ethnie chrétienne Berom et les musulmans Hausa-Fulani, considérés comme arrivés plus récemment.

Un haut responsable de la police du Nigeria, Ekpeyong Ita, a exprimé sa préoccupation devant la montée des violences à l’approche des élections générales prévues en avril, et fustigé « le penchant du politicien moyen à utiliser la religion comme instrument politique ».

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda