Aufait Maroc

Eau et électricité : Comment la Lydec vous facture

Eau et électricité : Comment la Lydec vous facture
Dernière mise à jour le 17/05/2010 à 20:03

“Relève”, “Analyse” et “facturation” telles sont les phases en résumé du processus d’élaboration de la facture de la Lydec, société distributrice d’eau et d’électricité de Casablanca.

Chaque mois, 1.800.000 compteurs sont relevés par la Lydec, qui élabore quotidiennement 50.000 factures, a d’emblée précisé Abdeljaouad Benhaddou, directeur des systèmes d’informations et de développement clientèle de la Lydec, lundi dernier, en ouverture de l’atelier sur la méthode et le règlement de la facture.

Mais la tenue de cet atelier est loin d’être anodine. Derrière un telle initiative se cache une kyrielle de questions soulevées soit par la presse, soit par les usagers de la Lydec via son service clientèle. Parmi les questions qui reviennent souvent: “Comment est élaborée la facture? Comment les tranches mentionnées sur la facture sont conçues et appliquées par la Lydec? Comment est appliquée la réglementation en matière de tarification? Qui établit la tarification de l’eau et de l’électricité”?

A cette dernière question, M. Benhaddou a tenu à répondre en amont, affirmant que ceux qui soutiennent que la Lydec fait la tarification à sa guise, se trompent sur toute la ligne. Car, à l’en croire, les tarifs sont établis en fonction d’une réglementation nationale dans laquelle la société n’intervient pas.

“Lydec n’intervient pas au niveau de la tarification. C’est clair et net. Lydec, comme n’importe quelle régie peut avoir des demandes de tarifications mais les tarifs sont décidés au niveau ministériel et sont approuvés ou modifiés au niveau de l’autorité délégante.”

Abdeljaouad Benhaddou, directeur des systèmes d’informations et de développement clientèle de la Lydec

Après une relève des compteurs effectués chaque mois par 215 releveurs, munis d’un PDA – un petit ordinateur – , les informations contenues dans le compteur de chaque client sont analysées au niveau de la Lydec avant tarification. Une démarche aussi valable pour l’évaluation de la consommation de l’eau que pour celle de l’électricité.

Tarification grand public

Cette tarification se fait tout de même en fonction d’une catégorisation des clients: tarifs grand public, tarifs professionnels et tarifs industriels. Pour les tarifs grand public, c’est-à-dire pour l’usage domestique de l’eau, la Lydec facture une consommation inférieure à 6m3 d’eau à 2,99 Dh. Un prix en dessous du prix d’achat du mètre cube à l’Office national de l’eau potable (Onep), qui est de 4,34 Dh selon M. Benhaddou. Quant à l’électricité, les 100 KWh sont vendus à 0,84 Dh pour la même consommation grand public.

63%

Partant de cette tarification que M. Benhaddou qualifie de tarification sociale, “63% des clients de la Lydec paient le mètre cube d’eau moins cher que le prix que la Lydec l’achète à l’Onep”.

En outre, le client grand public paie une redevance fixe de 7 Dh chaque mois, en plus du total des factures d’eau et d’électricité. Une somme qui sera reversée dans les caisses de l’Etat, soutient Jaouad Benhaddou.

Difficulté de lecture

Toutefois, en plus des questions ayant trait au processus d’élaboration de la facture, cette dernière est jugée par certains clients “difficile à lire”, d’après M. Benhaddou. Une facture certes truffée d’informations que Abdeljaouad Benhaddou attribue au fait que « la facture de la Lydec contient aussi bien celle de l’eau et celle de l’électricité ». Et d’ajouter que des clients ont plaidé également pour une personnalisation de la facture, une tâche à laquelle s’attèle la Lydec à travers notamment des focus-groupes.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda